Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Depuis la mise en application au printemps 2023 des accords de libre-échange entre le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande d’une part, et l’Australie d’autre part, le marché britannique subit une pression accrue de cette viande ovine compétitive. Les exportations britanniques augmentent alors d’autant vers l’UE à 27 et, début 2024, la baisse de demande chinoise conforte encore davantage cette redirection des flux océaniens vers le marché européen.