Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Début 2020, tous les signaux étaient au vert pour l’économie laitière. La collecte française s’est rétablie malgré un cheptel très réduit. La production européenne a retrouvé une croissance solide au second semestre 2019 qui devrait se prolonger en 2020. Plus globalement, la reprise de la production dans les principaux bassins excédentaires permet de satisfaire une demande mondiale bien orientée et contenir la hausse des cours des protéines laitières.

Toutefois, l’épidémie de coronavarius en Chine, si elle perdure, peut rapidement devenir menaçante sur l’équilibre des marchés des produits laitiers. Non seulement elle peut affecter la demande chinoise en produits laitiers, mais aussi la demande mondiale si la croissance de l’économie mondiale, déjà plutôt faible, se trouve aussi affectée.