Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Jeunes bovins

Sommaire du numéro 360
Jeunes bovins

Viandes bovines » Jeunes bovins » Europe »

Bon maintien des cours, sauf en Allemagne

La baisse de l’offre en Europe et la demande toujours dynamique sur les marchés méditerranéens ont continué à maintenir les prix des jeunes bovins en Italie, en Espagne et en Pologne. Seuls les prix allemands ont amorcé leur baisse saisonnière, entrainant les prix français dans leur sillage.

Italie : des tarifs élevés en croissance 

En Italie, la diminution des envois de broutards français l’an dernier continue de soutenir les prix. Ainsi, lors de la semaine 15, le jeune bovin limousin Extra vif cotait 3,84 €/kg, comme en semaine 11 (+3% /2023 et +18% /2022), le jeune bovin charolais Extra cotait 3,74 €/kg, soit +9 cts en 4 semaines vif (+5% /2023 et +14% /2022). Le jeune bovin charolais Prima Qualità cottait à 3,63 soit +9 cts par rapport à la semaine 11 €/kg (+6% /2023 et +15% /2022). La jeune génisse charolaise Extra reste à la valeur de 3,54 €/kg vif (+3% /2023 et +10% /2022). 

En raison de la baisse des envois de broutards français depuis 2022, les sorties de jeunes bovins finis sont limitées en Italie. Sur les 2 premiers mois de l’année, 211 000 jeunes bovins mâles et femelles ont été abattus, soit -2% / 2023 et -7% /2022 d’après l’Anagrafe Zootechnica.  

Espagne : des prix en légère hausse

Le jeune bovin R espagnol cotait 5,35 €/kg éc en semaine 15 (+1% /2023 mais +7% /2022). La cotation du jeune bovin U s’établissait à 5,53 €/kg éc, similaire à de sa valeur de 2023 (-1%) et en progression de +9% /2022. Ce dernier a progressé de +1% en quatre semaines, se maintenant à un prix relativement haut. Ces évolutions reflètent une demande soutenue pour les animaux bien formés. 

La bonne tenue des cours des jeunes bovins espagnols s’explique par la demande algérienne. Le pays a rouvert son marché récemment, et la période du ramadan, qui est désormais terminée, a été propice à une très forte demande. Après des semaines très denses en envoi, le rythme d’exportation de carcasses a ralenti mais la demande algérienne reste présente.

Allemagne : cours en légère baisse 

En Allemagne, les prix des jeunes bovins ont amorcé une lente baisse saisonnière. En semaine 15, le JB R allemand cotait 4,96 €/kg éc (soit +1%/2023 et -14%/2022). Le jeune bovin O cotait 4,48 €/kg éc, stable par rapport à 2023 (-5 cts en 4 semaines), mais en recul par rapport au niveau élevé observé à cette période en 2022 (-15%). 

Pologne : maintien des prix  

En Pologne, le JB O est en légère progression de 2% en 4 semaines avec une cotation de 4,77€/kg éc en semaine 15 (+3%/2023, et -3%/2022). Le JB R est, à 4,95€/kg éc, était aussi en croissance de 2% ces 4 dernières semaines (+4%/2023 et -2%/2022). La diminution de l’offre dans l’UE permettant une bonne compétitivité des JB polonais à l’export.  

Les exportations françaises de viande bovine dynamiques en début d’année 

Les exportations françaises de viande bovine sont en légère hausse, de 3% par rapport à 2023 sur la période janvier-février avec +600 téc, mais en recul par rapport à 2022 sur la même période (-12%/2022).  

Les ventes ont baissé vers l’Italie (-13%/2023), mais ont fortement progressé vers la Grèce (+17%) de même que vers les pays tiers (+108%/2023), grâce à des commandes turques. Les ventes à l’Allemagne ont regagné +1% par rapport au faible niveau de 2023. 

Ce maintien des exportations a contribué au bon maintien des prix des jeunes bovins français en début d’année. 

Sommaire du numéro 360
Jeunes bovins