Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Europe

Sommaire du numéro 360
Europe

Fermeté du prix des femelles en UE

Les cotations des réformes poursuivent leur hausse saisonnière, soutenue par le recul global du cheptel européen de vaches.

Cotations des vaches O toujours en progression

Les cours des vaches O poursuivent leur hausse saisonnière en Union européenne, à une saison où les réformes sont moins abondantes. Même en Irlande, où les abattages sont encore importants, les prix sont repartis à la hausse.

ALLEMAGNE : fort revers des abattages

En Allemagne, entre les semaines 11 et 14, les abattages de vaches ont nettement reculé par rapport aux deux années passées, de -11% /2023 et -14% /2022.

Pendant ce temps, la cotation de la vache O a continué de progresser, sans toutefois atteindre les niveaux de prix de 2023 et 2022 (-7% /2023 et -23% /2022 en semaine 13). La cotation a engrangé 10 centimes en quatre semaines, à 4,01 €/kgéc, du fait de la faiblesse de l’offre en réformes.

POLOGNE : prix équivalent à 2023

La hausse saisonnière du cours de la vache O s’est poursuivie plus lentement en Pologne que le mois passé, avec 3 cts gagnés en 4 semaines. En semaine 13, le prix de la vache O était comme le mois passé équivalent à celui de 2023, à 4,14 €/kg de carcasse, mais à -6% /2022. La parité euro/zloty est relativement stable depuis novembre 2023. Le cours des réformes polonaises est presque équivalent au cours hollandais (-1%) et supérieur au cours allemand de +3%.

IRLANDE : des réformes toujours importantes

En Irlande, les abattages de réformes sont très élevés depuis début 2024, comme depuis l’automne, du fait d’un automne-hiver trop pluvieux, ayant entraîné une rentrée à l’étable précoce et peut-être des problèmes de reproduction durant l’été humide de 2023, entraînant des réformes des laitières vides.

D’après l’indicateur hebdomadaire du ministère de l’Agriculture irlandais, les abattages de vaches sont encore élevés : +12% /2023 entre les semaines 11 à 14. Les abattages de génisses progressent aussi (+6% /2023) mais ceux des autres catégories de bovins ne progressent plus contrairement au mois passé (bœufs : -1% /2023, jeunes bovins : -2%).

Le cours de la vache O est inférieur à celui de l’année 2023, du fait des abattages importants en 2024. Après avoir reflué de mi-février à mi-mars, le cours a progressé de 11 cts entre les semaines 11 à 15, pour atteindre 4,23 €/kgéc (-7% /2023 mais +3% /2022).

Sommaire du numéro 360
Europe