Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 359 Mars 2024 Mise en ligne le 25/03/2024

En mars, les marchés des ingrédients laitiers ont visiblement été parasités par la menace d’un Brexit sans accord, Cette perspective désormais repoussée, les cours pourraient se redresser d’autant que la ressource laitière demeure peu abondante dans les grands bassins laitiers excédentaires.

La production laitière est atone dans la plus part des grands bassins excédentaires. Elle fléchit en Australie et en Argentine. Elle marque le pas aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande, tandis qu’elle se rétablit doucement dans l’UE-28.

En février, la collecte européenne avait pratiquement retrouvé son niveau de 2018 tandis qu’elle a pu progresser en mars. L’UE-28 demeure cependant divisée entre une moitié des pays qui subit toujours un repli de la production et une autre en croissance.