Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 362 Juin 2024 Mise en ligne le 24/06/2024

La collecte laitière a encore reculé dans la plupart des pays européens début 2019. Elle est très ralentie en France, malgré un cheptel laitier plutôt bien ajusté. Les faibles disponibilités fourragères pénalisent de nombreux élevages. Ce reflux laitier conforte le redressement des marchés des protéines laitières, tandis que le marché du beurre connait une certaine détente, mais demeure ferme.

Les marchés des ingrédients laitiers semblent solides jusqu’ à la reprise de la production laitière en Nouvelle-Zélande, à moins que le Brexit ne mette court rapidement à ce bel anticyclone en formation.