Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Le second confinement s’annonce moins perturbant que le premier pour les filières laitières, même s’il bouleverse de nouveau les chaînes d’approvisionnement et fragilise davantage les opérateurs déjà très affectés par le premier.

La conjoncture laitière demeure jusqu’à présent très bonne. Les marchés des ingrédients laitiers paraissent robustes, malgré la dépression mondiale. La demande, européenne comme internationale, demeure ferme et permet de valoriser l’offre laitière croissante dans la plupart des bassins exportateurs, Union européenne en tête.

Toutefois, en France, la demande en produits laitiers biologiques n’est plus aussi dynamique. Les transformateurs doivent composer avec les incertitudes liées à la crise économique et aux modifications des pratiques d’achat des consommateurs et des distributeurs depuis le 1er confinement.