Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

La production laitière est au mieux stationnaire dans la plupart des grands bassins excédentaires. La collecte s’est rétablie en mars dans l’UE-28 et un mois plus tard en France. Avec un cheptel bien ajusté, une météo plutôt clémente et un prix du lait bien orienté, elle pourrait frémir dans les prochains mois.

Dans ce contexte de ressource laitière peu abondante dans les grands bassins laitiers excédentaires, les marchés internationaux des produits laitiers sont globalement bien orientés, sauf pour le lactosérum dont les cours subissent les conséquences de la fièvre porcine africaine qui sévit en Chine et du conflit commercial sino-étatsunien.