Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 344 Novembre 2022 Mise en ligne le 22/11/2022

Malgré l’envolée du prix du lait, la production laitière n’est toujours pas relancée dans les grands bassins exportateurs. Les disponibilités en ingrédients laitiers sont plutôt limitées. Pour autant les cours de la poudre de lait manifestent des signes de fléchissement.

La demande internationale est moins ferme : certains importateurs renoncent à des achats, devenus trop onéreux quand d’autres se montrent prudents et attentistes faute de visibilité sur le devenir du marché dans les prochains mois.

En France, la production de lait conventionnel est toujours ralentie, tandis que celle de lait bio progresse plus modérément. Malgré cela les excédents de lait bio demeurent conséquents, face à une poursuite de la déconsommation des ménages en produits laitiers bio dont les hausses de prix au détail sont de même ampleur que celles des produits conventionnels.