Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

La sortie de crise est en vue pour le marché du veau de boucherie qui semble enfin assaini grâce à une baisse de l’offre notamment. Mais ce redimensionnement du marché continue de peser sur les cours des veaux de 8 jours qui ne décollent pas, d’autant que les prix des JB laitiers, sous la pression d’un marché des réformes déprimé, sont très inférieurs à ceux des années précédentes.

Le marché européen de la viande bovine est globalement lourd et ne profite pas de la hausse des prix du porc. La hausse de la production de jeunes génisses dans plusieurs États membres, permise par la décapitalisation allaitante en Irlande et en France, pèse sur les cours. Les exportations françaises de femelles maigres ont continué de croître fortement en 2019. Mais la baisse des naissances des derniers mois conduira à une baisse de l’offre française de broutards en 2020.