Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 342 Septembre 2022

En France, alors que les éleveurs sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois, la décapitalisation s’est amplifiée au cœur de l’été sous l’effet cumulé de la sécheresse et des fortes chaleurs. Mais l’offre en gros bovins finis reste toutefois limitée. Et le recul des naissances pèse désormais sur les disponibilités en broutards alors que la demande italienne s’est renforcée.

L’offre restreinte en veaux de boucherie a soutenu les cours durant l’été et la demande espagnole en veau laitier français a persisté malgré l’envolée des charges. L’inflation alimentaire a poursuivi sa progression partout en Europe. En France, elle reste toutefois moins forte que dans le reste de la zone euro.

.