Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 357 Janvier 2024

Après une forte hausse en début d’année, les cours des veaux laitiers de moins d’un mois ont progressé modérément début mars. La disponibilité en veaux mâles laitiers pour l’engraissement recule toujours en France, ce qui soutient les cours. Les envois vers l’Espagne ont encore augmenté en 2022, en particulier pour les veaux croisés lait-viande.

Hausse ralentie des cours du veau laitier

Début 2023, les prix des petits veaux laitiers avaient augmenté fortement. Depuis la semaine 5 (début février) la hausse est plus mesurée. En semaine 10, le veau laitier de 45-50 kg cotait 88 €/tête (+7% ou +6 € /2022, +49% /2021). Sur quatre semaines, la hausse était de +4 €/tête.

Les cours des veaux laitiers de 50-55 kg ont suivi la même tendance. A 112 €/tête semaine 10, ils ont progressé par rapport aux années précédentes (+5% ou +5 € /2022, +47% /2021). Les prix des veaux de race à viande, mixtes et croisés lait-viande ont progressé plus faiblement, à 227 €/tête en semaine 10 (+6% ou +12 € /2022), tout en restant largement supérieurs aux cours des autres catégories de veaux. Le recul des naissances réduit l’offre alors que la demande en veaux est toujours ferme du côté des intégrateurs, ce qui soutient les cours

Baisse du nombre de veaux laitiers disponibles

En janvier, 256 000 veaux sont nés de mère laitière, en léger recul par rapport à l’année dernière (-2,5%). En cumul depuis le début de la campagne (sept mois depuis juillet 2022), 2 088 000 veaux sont nés (-3,4% /2021). La décapitalisation laitière se poursuit, avec un cheptel de vaches laitières en baisse de -2,4% à 3 409 000 têtes au 1er février 2023.

Les animaux croisés lait-viande, mieux valorisés sur le marché que les veaux laitiers purs, représentent toujours 25% des naissances.

En Espagne, le prix du jeune veau toujours en hausse

Le marché espagnol de la viande bovine est toujours très dynamique, soutenu par la demande européenne. Les engraisseurs de jeunes bovins laitiers étaient donc acheteurs début 2023. En conséquence, le veau frison de moins d’un mois cotait 137 € en semaine 9 en Espagne (+22% ou +25 € /2022). Depuis le début de 2023, il a pris 18 €.

Exports en forte hausse, notamment en veaux croisés

En janvier 2023, d’après SPIE-BDNI, 32 500 veaux laitiers ont été exportés (+2% ou +750 têtes /2022), après une année 2022 très dynamique.

D’après les Douanes, en cumul sur l’année 2022, 381 000 veaux ont été exportés (animaux de moins de 160 kg). L’Espagne a été la destination de 342 000 d’entre eux (90% des veaux exportés), en hausse de +6% /2021.

En cinq ans (2018 à 2022) d’après SPIE-BDNI, les effectifs de veaux croisés lait-viande exportés ont bondi de 90 000 à 165 000 têtes (+85%). Les 75 000 têtes supplémentaires expliquent l’essentiel de l’augmentation des exportations de veaux sur cette période (+100 000 têtes exportées sur la même période). L’intérêt des éleveurs laitiers pour le croisement viande et la forte demande espagnole pour ces animaux expliquent cette situation.