Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 363 Juillet/août 2024 Mise en ligne le 19/07/2024

Les prix des veaux laitiers se maintiennent à des niveaux très élevés en mai, en raison de la baisse des naissances et de la forte demande à destination de l’Espagne. La croissance plus précoce des prix et le maintien de ceux-ci dans le temps fait revenir la cotation des veaux laitiers à un schéma saisonnier proche de celui d’avant la crise Covid. 

Poursuite de la hausse saisonnière 

Les prix des veaux laitiers destinés à l’engraissement ont continué leur hausse saisonnière (+3 € en 4 semaines), atteignant 127 €/tête en semaine 23 pour le veau mâle laitier de 45-50 kg (+16 €/2023 soit +14,4%). Le veau mâle laitier de 50-60 kg suivait la même tendance à 148€/tête soit +5 € en quatre semaines (+13 €/2023, +9,6%/2023).  

Ralentissement de la baisse des naissances en mars 

Au total, 2 700 000 veaux sont nés de mère laitière sur les 10 premiers mois de la campagne 2023-2024 (juillet à avril), en baisse de -1,8% par rapport à la campagne 2022-2023 . De janvier à avril, 924 000 veaux sont nés de mère laitière, soit une baisse de 4 000 veaux, niveau comparable à 2023. Les naissances en mars ont seulement légèrement reculé, avec 212 000 têtes soit -0,7% /2023.  

Baisse des naissances de veaux disponibles pour l’engraissement 

Les naissances de veaux disponibles pour l’engraissement (mâles et femelles croisés lait-viande + mâles laitiers) étaient en baisse à 127 000 têtes en avril, soit -1,6% /2023. Sur quatre mois, elles enregistrent un recul de -1,1% /2023 et -6%/2022 avec 555 000 têtes. La baisse des naissances, ainsi que la demande espagnole toujours dynamique, contribue au maintien des cours des veaux laitiers.  

Hausse des cours espagnols 

Les prix des veaux laitiers espagnols continuaient leur hausse en mai, mais à des niveaux toujours nettement inférieurs aux prix de 2023. En semaine 22, le veau frison de moins d’un mois cotait 113,9 €/tête, en hausse de +2,5 € sur quatre semaines, mais toujours en baisse de -39€ / 2023 (ou -25%) et de -17€ / 2022 (ou -13%/). 

Les exports sont en croissance 

Les envois de veaux laitiers de moins d’un mois ont été dynamique au mois d’avril. 23 000 têtes ont été exportées vers l’Espagne, soit une hausse de +8%/2023, ainsi que 2000 têtes vers l’Italie. En cumul sur trois mois, 112 000 veaux ont été expédiés, des chiffres similaires à 2023. La demande des engraisseurs espagnols pour les veaux laitiers français reste forte.