Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

La collecte agrégée des 5 principaux bassins exportateurs ne progresse plus depuis octobre. La croissance des deux bassins de l’hémisphère Nord compense tout juste les baisses dans ceux de l’hémisphère Sud.

Après l’UE-28, les États-Unis connaissent une reprise de leur production laitière depuis septembre (+1,3% /2018). La nette remontée du prix du lait, et par voie de conséquence des marges alimentaires, ralentit les cessations laitières et incite les éleveurs à étoffer de nouveau leur troupeau. Après 18 mois de lente décapitalisation, le cheptel étatsunien de vaches laitières s’est stabilisé à d’un mois sur l’autre depuis octobre, après avoir reculé de 0,4% en un an (-40 0000 têtes à 9,33 millions de vaches).

En revanche, la production laitière est entravée dans les principaux bassins excédentaires de l’hémisphère Sud par des incidents climatiques. En Nouvelle-Zélande, le printemps frais a écorné le pic de production en octobre. En Australie, la nouvelle vague de canicule accentue le déclin de la production. Enfin en Argentine et en Uruguay, une vague exceptionnelle de chaleur affecte la productivité des troupeaux laitiers.