Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 344 Novembre 2022 Mise en ligne le 22/11/2022

En août, la conjonction de la hausse de la collecte et de la reprise des importations a accru les disponibilités en lait de chèvre. Les fabrications de produits laitiers caprins sont restées globalement réduites face à une demande intérieure qui n’a toujours pas retrouvé son élan. Parallèlement, la reconstitution des stocks est dynamique avec un record dépassant les pics saisonniers des deux dernières années.

Hausse de la collecte estivale

La collecte totale de lait de chèvre en août s’établit à plus de 44 millions de litres de lait, soit une augmentation de +2,1% d’une année sur l’autre. Cette variation est un prolongement de la progression de la collecte entamée dès le début 2ème semestre (en juillet +0,5% /2021). Cependant, cette progression aurait ralenti dans les semaines 36 à 40 en passant à +0,7% d’après les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer. En cumul sur huit mois de 2022, la collecte nationale s’établit à plus de 366 millions de litres de lait, soit une hausse de +0,8% /2021. Elle a été stable dans les Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine. Elle a progressé respectivement de +1% et +5% /2021 en Occitanie et dans le Centre-Val de Loire. A contrario, elle a baissé de -4% en AURA.

La relance des importations

Estimées à 5,4 millions de litres de lait en août, les importations de produits de report caprins ont reculé de -1% /2021, soit une baisse de 34 000 litres de lait. Cette baisse est bien moindre, voire négligeable comparée à celle de juillet (-11% /2021, soit une régression des importations d’environ 817 000 litres de lait). Sur huit mois, le cumul des importations de produits de reports avoisine les 50 millions de litres de lait, soit une hausse de +4,3% /2021. En somme les disponibilités (collecte totale plus importations) ont légèrement progressé de +1,8% /2021, à près de 50 millions de litres de lait en août.

Les fabrications toujours réduites

En août 2022, les fabrications de fromages au lait de chèvre ont progressé de +2% /2021, à 8 500 t. Les fromages à la pièce et à découper ont progressé respectivement de +3,2% et +7,2% /2021. A contrario, les fromages frais ont reculé de -5,4% /2021. Cumulées sur 8 mois, les fabrications de fromages se sont repliées de -1% /2021, à plus de 65 000 t. En même temps, le fléchissement est plus prononcé pour les fabrications de lait conditionné et de yaourts, respectivement de -12% et -3% /2021. Tout comme le mois précédent, la baisse des fabrications découle probablement d’une baisse des achats des ménages. En revanche, les exportations de fromages au lait de chèvre sont restées dynamiques en août (+50% /2021), si bien que cumulées depuis janvier elles ont bondi de +45% /2021.

Les stocks de produits de report plus étoffés

Les stocks de produits de report caprin sont restés étoffés, principalement en raison du tassement des fabrications de produits caprins. Les stocks ont augmenté de +27% /2021. La tendance semble indiquer le passage du pic saisonnier le mois passé où la progression était d’environ +26 /2021.