Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 342 Septembre 2022

Les prix des intrants ont fortement augmenté et les perspectives sur le marché des matières premières restent tendues pour les mois à venir. L’année 2022 démarre avec des prix des gros bovins finis qui poursuivent leur hausse, et une stabilité des cotations des veaux de boucherie à des niveaux élevés. Seuls les prix des broutards et des veaux nourrissons n’arrivent toujours pas à décoller. Les flux de broutards vers l’Italie restent pourtant dynamiques, de même que ceux de veaux nourrissons vers l’Espagne.
A l’image du marché français, le marché européen est toujours en manque de disponibilité de viande bovine. Les prix des animaux finis européens restent donc orientés à la hausse.