Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 344 Novembre 2022 Mise en ligne le 22/11/2022

En Europe comme en France, le manque de disponibilités maintient les cotations des gros bovins finis à des niveaux élevés. Toutefois, l’inflation a commencé à impacter la consommation de viande bovine dans certains pays, même si cela est partiellement compensé par le bon démarrage de la saison touristique en Europe du Sud.

Partout on constate aussi des coûts de production particulièrement élevés, à l’instar de l’Espagne, inquiète pour le futur. En France comme aux Pays-Bas, les cours des veaux de boucherie ont entamé leur baisse saisonnière.

Les exports de maigre français reculent faute de disponibilités, avec des naissances allaitantes en net recul et des mises en place à l’engraissement robustes. Les envois de veaux laitiers vers l’étranger sont, eux, restés dynamiques jusqu’à fin avril.