Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 362 Juin 2024 Mise en ligne le 24/06/2024

Malgré un pic de vêlage automnal peu marqué, la demande en veaux nourrissons reste peu dynamique : la cotation est au plancher depuis plusieurs mois. Les exportations progressent, mais elles sont poussées vers un marché espagnol en difficulté.

Les prix restent très bas à l’automne pour la 3ème année consécutive

En prévision de la baisse printanière de la consommation de viande de veau et compte tenu de l’incertitude sur l’évolution de la crise sanitaire, les intégrateurs se montrent très prudents dans leurs mises en place, alors même que l’offre en veaux nourrissons augmente en automne avec le pic des naissances laitières.

La cotation du mâle laitier de 45-50 kg perd 1€ toutes les deux semaines depuis la semaine 40. Elle s’établit à 47 €/tête en semaine 45, soit -3 € ou -6,0% /2019 et +2 € ou +4,4% /2018. Cette cotation représente uniquement les effectifs vendus sur les marchés aux bestiaux.

Le pic des naissances laitières est peu marqué

Le nombre de vêlages de vaches laitières atteint traditionnellement son maximum en septembre. 355 000 vaches laitières ont mis bas en septembre 2020, un effectif en repli de -6,2% par rapport à 2019 et de -9,0% /2018.

Depuis le mois de juillet, les naissances de veaux de mère laitière atteignent 967 000 têtes, soit une baisse de -2,2% /2019 et de -4,0% /2018.

Des exportations record en septembre…

Les exportations ont été particulièrement dynamiques au mois de septembre, elles ont progressé de +5% /2019 et de +17% /2018, à 31 000 têtes. Sur 9 mois, 234 000 veaux de mère laitière de moins de 2 mois ont été exportés, soit un bond de +8,7% par rapport à 2019 et de +18% par rapport à 2018.

…qui se font à bas prix vers l’Espagne

Les cours de la viande en Espagne sont très dépendants de la RHD nationale, sur laquelle pèse des restrictions draconiennes, et de la capacité de la filière à exporter des JB finis et carcasses sur le pourtour méditerranéen. La crise sanitaire a considérablement alourdi le marché du jeune bovin espagnol et par répercussion le marché des veaux nourrissons. En semaine 43, la cotation espagnole du veau frison de moins d’un mois s’établissait à 77,26 €/tête, soit +4% /2019 mais -14% /2018.