Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 363 Juillet/août 2024 Mise en ligne le 19/07/2024

Les cotations des réformes poursuivent leur hausse saisonnière et ont, pour la plupart, dépassé le niveau de mi-2023, alors affecté par l’inflation qui pesait sur les achats des ménages. La faiblesse globale de l’offre en UE soutient toujours les prix.

Les cours des vaches en Europe progressent

Les cours des vaches O poursuivent leur hausse saisonnière dans l’ensemble des États membres de l’UE. Dans de nombreux pays – hors la France – le cours de la vache O a même dépassé son niveau de mi-2023, alors freiné par l’inflation. Aujourd’hui, la faiblesse des volumes de réformes, demandées pour la transformation, soutient les cours.


en-juin-2024-les-cours-des-vaches-O-en-UE-poursuivent-leur-hausse-saisonniere-et-depassent-souvent-le-cours-de-2023.

ALLEMAGNE : le cours de la vache O a dépassé celui de 2023

En Allemagne, les cours des vaches de réforme poursuivaient une lente progression en mai et ont dépassé en fin de mois leur niveau de 2023. Ainsi, en semaine 23, la cotation de la vache O s’établissait à 4,22 €/kg de carcasse (+3% /2023 et -4% /2022). Les experts allemands évoquent un manque global de bovins d’abattage depuis le début de l’année, ce qui explique la poursuite de la hausse des cours.

Le-prix-de-la-vache-O-allemande-a-progresse-regulierement-depuis-debut-2024-et-a-depasse-le-cours-2023-et-semaine-23-de-plus-3-pr-cent-.

Les abattages de vaches ont augmenté de +4% /2023 sur les 5 dernières semaines (semaine 19 de l’Ascension à semaine 23 début juin) mais restaient un peu en deçà de 2022 (-1%), d’après l’indicateur hebdomadaire d’AMI.

Abattages-allemands-de-vaches-de-nouveau-en-progression-de-4-pr-cent-sur-5-semaines-de-s19-Ascension-a-s23.

IRLANDE : l’afflux de réformes est fini, les exports sont dynamiques

En Irlande, les abattages de vaches ont été très élevés en début d’année, du fait d’un hiver trop pluvieux et très long, ayant compliqué le pâturage. Fin avril, les abattages sont revenus à un niveau habituel. D’après l’indicateur hebdomadaire du ministère de l’Agriculture irlandais, les abattages de vaches sur les 5 dernières semaines (19 à 23) étaient même inférieurs aux deux années précédentes (-3% /2023 et -13% /2022) suites à l’afflux hivernal.

Abattages-irlandais-de-vaches-en-recul-de-moins-14-pr-cent-entre-semaines-19-Ascension-et-23-compare-a-2023.

Après une accalmie sur le prix en mai, liée à des abattages un peu plus importants au Royaume-Uni, la cotation de la vache O a réaugmenté en semaine 23 de 7 centimes en une semaine, dépassant sa valeur d’il y a un an, à 4,31 €/kg de carcasse (+2% /2023 mais -9% /2022). La raréfaction printanière de l’offre soutient les prix, les vaches laitières irlandaises étant à présent sorties au pré et la production laitière soutenue par la pousse de l’herbe.


le-prix-de-la-vache-O-en-Irlande-a-lui-aussi-progresse-depios-debut-d-annee-2024-pour-doubler-cours-2023-en-sem-23-a-4virgule-31-eur-par-kgec-.

Selon les Douanes irlandaises, sur les quatre premiers mois de l’année, le pays a exporté 184 000 téc de viande bovine réfrigérée, congelée et transformée, soit +6% /2023, du fait des abattages qui avaient été plus importants que l’an passé durant l’hiver.

POLOGNE : le cours continue de progresser doucement

En Pologne, le cours de la vache O de réforme n’a progressé que d’un centime au cours du mois écoulé, mais a dépassé – comme en Irlande et en Allemagne – sa valeur de 2023. La vache O cotait 4,27 €/kg de carcasse en semaine 23 (+2% /2023 et -6% /2022) et la vache P a suivi une tendance similaire, à 3,67 €/kg (+1% /2023 et -10% /2022).

Le-cours-de-la-vache-O-polonaise-a-progresse-regulierement-depuis-debut-2024-en-suivant-le-cours-2023-et-en-le-depassant-depuis-3-semaines-a-4-virgule-27-EUr-par-kgec.