Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Faute de débouchés suffisants en France, les prix des veaux laitiers, plus nombreux à l’automne, sont retombés à leur plus bas niveau à pareille époque. Malgré des naissances ralenties en octobre, les exportations de veaux laitiers sont demeurées dynamiques vers l’Espagne où le cours du veau frison a beaucoup baissé depuis cet été.

Le prix des veaux laitiers tombé au plancher

Cette année, les prix des veaux laitiers sont tombés à de bas niveaux en fin d’année, car la demande française est très maîtrisée en filière veau de boucherie et pour l’engraissement de jeunes bovins. En semaine 49, le veau mâle 45 à 50 kg cotait 54 €/tête (-8,5% ou -5 € /2022 et +2 € /2021) après un sursaut de +3 € en une semaine. La cotation du veau mâle de 50 à 55 kg s’établissait à 76 €/tête, bénéficiant du même sursaut, mais restait basse (-8 € /2022 et +4 € /2021).

En-s49-le-veau-laitier-de-45-50kg-cotait-54-Eur/tête-soit-moins-5-Eur-par-rapp-a-2022

Le prix des veaux mâles de type viande (races mixtes, croisés lait-viande et allaitants) était quasiment stable sur les quatre dernières semaines (+1 €). A 221 €/tête, il s’établissait à un niveau bien supérieur aux années précédentes (+36 € ou +20% /2022 ; +76 € /2021).

Les naissances d’octobre en léger recul

Le recul du cheptel laitier s’est ralenti ces derniers mois. Ramené à 3 338 000 vaches laitières au 1er novembre en 2023, il a perdu 65 000 têtes en un an (-1,9% /2022) et surtout 329 000 vaches laitières au cours des cinq dernières années (-9% /2018).

Les naissances de veaux de mère laitière étaient en recul également, à 325 000 têtes en octobre (-2,7% /2022). En cumul sur dix mois, 2 574 000 veaux de mère laitière sont nés en France, soit une nette baisse de 89 000 naissances d’une année sur l’autre (-3,3% /2022).

Naissances-de-veaux-de-mere-laitiere-en-recul-de-seulement-moins-2,7%-pr-cent-en-oct-2023-compare-a-2022

Des exports de veaux laitiers stables en octobre

Les exportations françaises de veaux laitiers ont été rétablies en octobre (semaines 40 à 43) avec 43 000 animaux exportés (+1% /2022), après le recul en septembre, lié à la suspension temporaire (du 21 septembre au 11 octobre) des envois entre la zone réglementée française et l’Espagne. En cumul des semaines 1 à 46 (mi-novembre) 230 000 veaux laitiers ont été exportés, soit une légère baisse de -2% /2022, liée au ralentissement printanier. En effet, à cette époque l’inquiétude des engraisseurs espagnols concernant les limitations de l’irrigation et une baisse des récoltes à venir avaient freiné les achats.

les-exports-de-veaux-laitiers-francais-etaient-stables-en-oct-2023-compares-a-oct-2022-a-43-000-tetes

Le prix du veau frison s’est stabilisé en Espagne

En Espagne, les prix des veaux laitiers ont connu une forte baisse saisonnière cet été, sous la pression d’une demande plus faible en viande bovine durant l’été et même l’automne en Espagne et dans l’UE (chaleurs). A l’approche de la période des fêtes, la demande en viande bovine reprend un peu partout en Europe et le prix du veau frison s’est stabilisé, à 94 €/tête en semaine 48 (-24% ou -30 € /2022 et -9% /2021).

Prix-du-veau-frison-de-moins-d-un-mios-en-Espagne-est-passe-sous-la-valeur-de-2021-a-94-Eur-par-tete-soit-moins-30-Eur-en-1-an