Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 342 Septembre 2022

Les cours des ingrédients laitiers continuent de s’apprécier faute de disponibilités pour servir une demande ferme sur les marchés mondiaux. La production laitière dans la majorité des bassins laitiers a été très affectée par la flambée des charges au 2nd semestre 2021, plus rapide que celle du prix du lait, et des incidents climatiques dans l’hémisphère Sud qui ont pénalisé la production herbagère.

Dans l’UE-27, le prix du lait moyen a atteint un niveau inédit en décembre. En France, la hausse, encore modérée en décembre, s’est fortement accentuée début 2022, ce qui devrait enfin permettre de compenser la hausse des charges. La restauration des marges pourrait inciter les éleveurs à produire davantage dans les prochains mois. Toutefois les intrants devraient rester chers dans les prochains mois du fait de l’ampleur de la reprise économique internationale et des incertitudes géopolitiques. Auquel cas, la reprise de production laitière s’annonce plutôt modérée…