Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 342 Septembre 2022

La cotation française du petit veau laitier n’a pas enregistré de pic saisonnier cette année, le secteur du veau de boucherie étant très affecté par la hausse du coût de l’aliment depuis 2021. En Espagne, la demande pour le veau laitier français ou espagnol persiste malgré l’envolée des prix des matières premières. Les flux de petits veaux vers l’Espagne se sont poursuivis cet été.

Le prix des veaux laitiers reste modeste

L’été n’a pas connu de pic du prix des veaux nourrissons. Face à la hausse des coûts de production, les intégrateurs font des mises en place prudentes. La cotation du veau type lait de 45-50 kg semble cependant résister à la baisse saisonnière à l’approche des naissances d’automne, du fait notamment du recul global des naissances. Début septembre en semaine 35, le veau laitier mâle de 45-50 kg vif cotait 78 €/tête (+37% ou +21 € /2021 et +27 € /2020). Le veau mâle type lait de 50-55 kg cotait lui 105 €/tête.

Le cours du veau mâle de type viande, croisé lait-viande ou mixte, a suivi la même évolution et cotait 208 €/tête en semaine 35 (+20% ou +35 € /2021 et +40 € /2020).

Les naissances de veaux laitiers ont reculé en 2021-2022

En France, 3 321 000 veaux sont nés de mère laitière sur l’ensemble de la campagne 2021-22, soit une baisse de -1,5% comparé à la campagne précédente. Cependant, les naissances de veaux disponibles pour l’engraissement (mâles laitiers purs et croisés lait-lait, mâles et femelles croisés lait-viande) n’ont reculé que de -0,4% (-7 000 têtes).

En juillet, les naissances de veaux de mère laitière ont subi une baisse marquée, de -11% /2021 à 242 000 naissances (-12% /2020). Le nombre de génisses laitières de 18-36 mois était également en recul en France.

La demande espagnole pour les veaux laitiers français est toujours là

Selon SPIE-BDNI, après un excellent mois de juin, la demande espagnole en veaux laitiers est demeurée ferme en juillet. 19 000 veaux de mère laitière de moins de 2 mois ont été exportés entre les semaines 27 et 30 (+2,3% /2021 et -1,3% /2020). Au total, 196 000 têtes ont quitté la France entre le 01/01 et le 20/08, soit +8% /2021 et +13% /2020, à 90% vers l’Espagne.

Côté espagnol, le prix du veau frison de moins d’un mois a augmenté cet été, témoignant d’une fermeté de la demande des engraisseurs grâce à la bonne tenue du prix des JB en Espagne et en Europe. Début septembre (semaine 35), le prix du veau frison était encore à un niveau élevé, à 130 €/tête (+17% ou +19 €/2021 et +55 €/2020). La demande des engraisseurs espagnols demeure.