Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 363 Juillet/août 2024 Mise en ligne le 19/07/2024

Les deux derniers Dossiers Économie de l’Élevage font le point sur les marchés mondiaux des produits laitiers et de la viande bovine. En lait comme en viande, le développement de la production au plus près des bassins de consommation, en Asie notamment, a conduit à un plafonnement de la demande à l’import dans ces pays. Dans les pays développés, l’inflation a affecté la consommation de viande bovine mais pas celle de produits laitiers qui est restée vigoureuse.

Marchés mondiaux des produits laitiers : des échanges contenus

En 2023, comme en 2022, la production laitière mondiale a été peu dynamique. Elle n’a significativement progressé qu’en Asie, surtout en Inde, 1er pays laitier au monde, au Pakistan, et aussi en Chine où les transformateurs laitiers chinois investissent toujours autant dans des élevages de plusieurs dizaines de milliers de vaches. Cependant, elle a marginalement progressé dans les principaux bassins excédentaires qui approvisionnent le marché mondial.

Marché mondial de la viande bovine : des marchés moins tendus

Le cheptel mondial et la production mondiale de viande bovine continuent leur progression. Le marché s’est détendu en 2023 grâce à des exports en hausse en provenance d’Australie, d’Argentine et d’Inde. Les pays importateurs d’Asie ont en outre réduit leur déficit grâce à une production croissante, ce qui a conduit à un plafonnement de la demande à l’import dans certains pays. Les prix sont donc redescendus de leur pic de 2022, sauf en Amérique du Nord où la production était en forte baisse. En Europe, la tendance à la baisse de poursuit, à rebours de celle enregistrée sur le marché mondial.