Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 357 Janvier 2024

Les cheptels bovins et les naissances poursuivent leur recul, de même que les abattages et les exportations de viande et de vif.
L’inflation et les fortes chaleurs en Europe du Sud pèsent sur la demande et sur les prix européens des bovins finis. En France, les vaches laitières et les jeunes bovins pâtissent se ce contexte baissier, mais le manque d’offre soutient les prix des vaches allaitantes et des broutards. La cotation du veau de boucherie poursuit sa baisse saisonnière.