Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 344 Novembre 2022 Mise en ligne le 22/11/2022

L’offre est globalement limitée en Europe, ce qui permet de soutenir les prix de tous les bovins maigres et finis, malgré une demande affectée par le retour de l’inflation. Il n’y a que dans les îles britanniques que la production plus abondante que l’an dernier fait pression sur les prix, mais ceci n’affecte pas le reste du marché.

En France, la baisse des disponibilités se ressent sur les volumes exportés, tant en viande qu’en broutards. Les flux de jeunes veaux laitiers restent toutefois en croissance en octobre. Les importations de viande bovine sont quant à elles en hausse pour compenser la baisse de la production nationale.