Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Le mois dernier, nous anticipions une baisse durable de la collecte laitière aux États-Unis car les prix du lait et plus généralement la marge y étaient défavorables. Pourtant, avec leur rapidité et agilité à s’adapter aux marchés, un retournement de situation est en train de s’opérer de l’autre côté de l’Atlantique.

Amélioration de la marge sur coût alimentaire

Tout d’abord, depuis un mois les prix du lait à la production se sont améliorés (+13% depuis le mois dernier) tandis que les coûts alimentaires ont baissé (-5% en un mois). Car, les bonnes prévisions de récoltes de maïs et de soja entrainent des baisses de prix sur le marché de Chicago. Ces deux éléments permettent à la marge sur coût alimentaire de s’améliorer en août et d’enregistrer un fort rebond de +84% sur un mois à 142 $/t.

Changement de tendance sur les abattages hebdomadaires

Avec l’amélioration de la marge, les éleveurs retrouvent de l’intérêt à augmenter la production et cherchent donc des vaches laitières pour augmenter leur troupeau. Les prix des vaches de remplacement et des génisses ont donc fortement augmenté.

Dans le même temps, les abattages hebdomadaires de vaches laitières ont baissé. Depuis le début de l’année et jusqu’à fin août, ces abattages étaient en forte hausse par rapport à 2022 (+110 600 têtes soit +5,4% /2022), entrainant un repli du cheptel laitier. Depuis la fin du mois d’août, la tendance s’est complètement inversée. En septembre, les abattages ont reculé de -5,7% /2022, soit -14 000 têtes /2022, et la tendance s’est accentuée en fin de mois (-7,5% soit la plus forte baisse hebdomadaire depuis juin 2022.

La production laitière pourrait terminer l’année en légère hausse

Dans ce contexte, la production laitière des États-Unis aurait presque égalé son niveau de l’an dernier en septembre et aurait probablement dépassé celui de l’automne 2022 au 4ème trimestre. L’USDA estime dorénavant la production 2023 à 103,24 Mt, en hausse de +0,1% /2022. Cette estimation a été revue à la marge lors du dernier rapport USDA.

La Californie à contre sens

La production laitière de la Californie, 1er État producteur aux États-Unis, semble à l’inverse décrocher. Les éleveurs ont fait face en juin et juillet à des inondations suivies d’une importante sécheresse. Face à ces difficultés météo, les rendements par vache ont baissé (-3,2% /2022 au mois d’août). De plus, de nombreux éleveurs ont dû acheter de l’alimentation dont les prix à cette période étaient très élevés ce qui a fortement pénalisé la marge de leurs élevages. Les abattages se sont fortement accentués au 2nd trimestre dans cette zone (+41 300 vaches abattues depuis le début de l’année/2022 soit +7,7% pour la région comprenant la Californie, l’Arizona, Hawaï et le Nevada). En conséquence, la collecte a chuté au mois d’août de -3,7% /2022.