Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 341 Juillet/août 2022

Si l’inflation continue de progresser et affecte le pouvoir d’achat des ménages dans l’ensemble des pays européens, la saison touristique en Europe du Sud est bien lancée et stimule malgré tout la demande de la restauration. En parallèle, l’offre de bovins à abattre reste globalement limitée.

Les cours des bovins se maintiennent donc à des niveaux élevés partout en Europe. Mais c’est également le cas des coûts de production qui eux ne cessent de grimper et, avec la sécheresse, poussent à l’accélération de la décapitalisation allaitante en France. Les cours des veaux de boucherie ont entamé leur baisse saisonnière. Et la cotation française du veau nourrisson n’a pas enregistré de pic saisonnier, contrairement à la cotation espagnole qui continue de creuser l’écart.