Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Les prix des bovins finis – vaches, jeunes bovins, veaux de boucherie – grimpent partout en Europe. Les fondamentaux sont au vert pour les prix des broutards : des naissances peu nombreuses, de bonnes récoltes de fourrage et des prix en hausse pour les mâles finis. Seuls les prix des veaux nourrissons restent à la peine, entre reprise saisonnière des naissances laitières et hausse des coûts d’alimentation en atelier de veau de boucherie.

L’offre de viandes bovines est globalement limitée : peu de réformes laitières en Europe grâce à un été moins sec que les années précédentes, déclin structurel de l’engraissement en Allemagne, plafonnement de la production polonaise, réajustement de la production de veau de boucherie aux Pays-Bas… La demande est quant à elle plutôt dynamique, avec la réouverture de la restauration hors domicile qui profite aux viandes de bœuf et de veau. Les échanges entre États-membres ont repris.