Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 342 Septembre 2022

La production laitière est désormais ralentie dans tous les grands bassins exportateurs, à l’exception de l’Argentine. Elle recule légèrement dans l’UE-27 depuis septembre sous l’effet de décrochage prononcé des principaux pays producteurs : Allemagne, France, Pays-Bas… En revanche, elle demeure dynamique en Italie.

Le reflux de la ressource laitière dans l’UE-27 se répercute surtout sur les fabrications de beurre et de poudre maigre, ce qui contribue au redressement de leurs cours sur des marchés désormais en manque de disponibilités.

Le prix du lait à la production se redresse plus ou moins vite selon les pays et ne semble pas (encore) stimuler la production laitière. En France, il s’était peu apprécié jusqu’en novembre, mais semble décoller depuis décembre, parallèlement à des charges toujours plus élevées. L’évolution de la production laitière reste donc suspendue à l’évolution conjointe du prix du lait, plutôt bien orienté et de celle des charges qui ne devraient pas baisser dans les prochains mois.