Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

La dégradation des marges des producteurs laitiers caprins observés en 2022 est nettement stoppée au début de cette année 2023 avec la poursuite de la revalorisation des prix du lait et le ralentissement de la hausse des charges.

L’allongement des lactations dans les élevages laitiers caprins a entrainé un repli des disponibilités en chevreaux dont les cotations ont bien progressé en 2023, établissant même des records saisonniers sur ces dix dernières années.