Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Le maintien de la cotation du veau rosé clair O depuis le début de l’année traduit un certain équilibre entre offre et demande. Cependant, la hausse du coût des aliments lactés et fibreux pour veaux s’est accentuée en février et affecte le coût de production.

En février, cotation stable du veau gras rosé clair O en atelier

En semaine 9, début mars, le cours du veau rosé clair O élevé en atelier s’est établi à 5,79 €/kg éc, soit -3 cts /2020 (-0,5%) et +11 cts /2019 (+1,9%), année où la baisse saisonnière des cours avait débuté précocement du fait d’une douceur précoce des températures.

La cotation du veau rosé clair R élevé en atelier, destiné à la boucherie et au rayon traditionnel en GMS, est quasi stable depuis le début de l’année. En semaine 9, le cours était de 6,39 €/kg éc, soit +8 cts /2020 (+1,3%) et +18 cts /2019 (+3,1%). Ces veaux bien conformés sont alimentés avec d’avantage d’aliments lactés, et subissent donc plus fortement la hausse des coûts de l’aliment.

Le lactosérum doux a grimpé de +120 €/t en semaine 4 !

Les aliments d’élevage du veau sont en nette hausse. En semaine 8, le cours du lactosérum doux a atteint 890 €/t (+14% /2020) après avoir bondi de +120 €/t en semaine 4. La demande chinoise pour l’alimentation porcine a fait grimper les prix, avec la reprise post-FPA. En janvier 2021, l’indice IPAMPA des autres aliments pour veaux (fibres…) était quant à lui à 105,9 pts, soit +5,8 pts /2020.

Des abattages stables en janvier

En janvier 2021, en données brutes, 101 000 veaux ont été abattus soit -9,4% /2020 et -12,5% /2019. Ce repli apparent des abattages est dû en fait à la baisse du nombre de jours ouvrés en janvier 2021 : seulement 20 jours contre 22 jours ouvrés en janvier 2020 (équivalente à 9%). De même, la production mensuelle de janvier a totalisé 14 500 téc, soit -9% /2020.

D’après les données Normabev les plus récentes, février aurait connu une baisse des abattages de -6,0% /2020.

Le poids et l’âge moyen à l’abattage ont ré-augmenté depuis janvier

En janvier le poids moyen des veaux abattus était de 143,2 kg carcasse, en hausse de +0,7 kg /2020. En février, ce poids moyen était de 144,5 kg carcasse soit +0,5 kg /2020 et +1 kg /2019. Cet alourdissement progressif des carcasses est récurrent en cette saison.

Dans ce sillage, l’âge moyen à l’abattage a augmenté à 183 jours en février soit +0,7 jour /2020.

Aux Pays-Bas et en Italie, des prix stables en février

Le cours néerlandais du veau gras laitier est stable, mais à un niveau nettement inférieur à 2020, à 4,35 € /kg éc depuis le début de l’année et jusqu’en semaine 8 (-12 %/2020). La filière veau néerlandaise a été durement affectée en 2020 par la fermeture de la RHD dans de nombreux pays européens où elle exporte 90% de sa production.

En Italie aussi, les prix sont remarquablement stables à 5,05 €/kg éc pour le veau gras à Modène en semaine 9 et depuis janvier 2021.