Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 357 Janvier 2024

La situation des marchés bovins viande est actuellement très hétérogène. Si les disponibilités limitées en gros bovins maigres comme finis semblent profiter aux prix des femelles et des broutards, la situation est plus contrastée en JB. Les marchés des veaux sont à la peine.

En France, l’offre limitée en broutards, en femelles et en JB a des effets positifs sur les prix. Les marchés des veaux nourrissons et de boucherie restent globalement déprimés.

En Europe, la situation est contrastée : le marché des femelles profite de la baisse généralisée des réformes suite à la sécheresse de 2018. La réduction du cheptel européen devrait d’ailleurs entraîner une diminution de la production en 2019. En JB, la baisse saisonnière des cours est à l’œuvre partout sauf en France. Le marché européen des veaux de boucherie est particulièrement lourd.