Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

Le marché européen de la viande de gros bovins est globalement morose, avec des prix inférieurs aux années précédentes. Il n’y a guère qu’en Italie que les prix se tiennent, en tous cas pour les mâles qui sont moins nombreux à sortir, ce qui soutient également les prix en France.

Les broutards démarrent l’année sous les bons niveaux de l’an dernier. La hausse saisonnière devrait s’enclencher mais l’offre en fort retrait rencontrerait une demande en repli. La décapitalisation allaitante ne semble pas près de s’arrêter.

Le marché du veau de boucherie est assaini, mais celui du veau nourrisson reste très encombré.