Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Le marché du veau de boucherie est en crise : offre supplémentaire aux Pays-Bas, demande morose, sorties retardées et alourdissement des animaux, prix sous pression. Le secteur peine donc à absorber les veaux de 8 jours dont les prix restent très bas.

En broutard, la faiblesse de l’offre et le dynamisme du marché algérien permettent de maintenir les cours. Mais le cheptel allaitant est actuellement confronté à une forte baisse des naissances qui risque d’impacter les résultats économiques des éleveurs.

L’offre de viande de gros bovins est relativement restreinte en Europe. Si le 1er trimestre a été particulièrement chargé dans les îles britanniques en raison des anticipations d’abattages liées à l’entrée en vigueur du Brexit, finalement reporté, la situation semble à présent se calmer. En Allemagne, les prix des vaches poursuivent leur remontée alors que marché du JB reste lourd. En Italie, les prix des JB résistent à la baisse saisonnière, ce qui permet aux bonnes conformations en France de se maintenir également.