Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 359 Mars 2024 Mise en ligne le 25/03/2024

La cotation française du veau nourrisson est au plancher en attendant la hausse saisonnière. La lourdeur du marché du veau de boucherie en France et du JB en Espagne pourraient limiter la demande.

Légère hausse des naissances en 2018

Après un rebond en décembre (+1,5% /2017), les naissances de veaux de mère laitière ont progressé sur l’ensemble de l’année 2018 de +0,7% /2017, à 3,52 millions de têtes, malgré un cheptel en léger repli : -0,8% /2017 au 1er décembre. Cette différence s’explique par les difficultés de fertilités de vaches observées au 2nd semestre 2017 et partiellement compensées par des vêlages en hausse au 1er semestre 2018.

Le développement des naissances de veaux croisés L-V (mère laitière x père allaitant) observé depuis 2014 s’est poursuivi en décembre (+3% /2017, +10,5% /2016). Sur l’année 2018 : 658 000 veaux croisés L-V sont nés en France soit +3,5% /2017, +16% /2016 et +29% /2015. Dans le même temps les naissances de veaux de races laitières ou croisés L-L se sont stabilisées par rapport à 2017, mais sont en fort recul par rapport à 2016 (-5%).

Cotation au plancher

La cotation des veaux nourrissons, au plancher début d’année à 74 €/tête, devrait remonter dans les prochaines semaines avec le ralentissement saisonnier des vêlages. L’ampleur de la hausse des cotations pourrait toutefois être décevante. D’une part la lourdeur du marché du veau de boucherie incitera les intégrateurs à limiter les mises en place. D’autre part le recul de la cotation du JB en Espagne pourrait limiter la demande à l’export (Voir article JB en Europe).

prix veau sortie ferme

Des exportations record en 2018

A 261 000 têtes en 2018, les exportations de veaux de mère laitière ont battu tous les records en 2018. Les envois ont progressé de +5% /2017 et +36% /2016. Les exportations de veaux nourrissons dépendent totalement du marché espagnol qui achète près de 95% des veaux français exportés. Cette dépendance est illustrée par les chiffres d’exports de veaux : en nette progression sur janvier-juillet 2018, les exportations ont reculé à partir d’août par rapport à leur très haut niveau de 2017. Ce ralentissement des exportations est concomitant à la crise monétaire en Turquie qui a fortement pénalisé les exportations espagnoles de JB vivants.

exportation veau france

A l’image de l’évolution des naissances, le type racial des veaux exportés évolue vers plus de veaux croisés L-V. En 2018 la France a exporté 89 000 veaux croisés L-V (+8% /2017, +71% /2016) soit 34% du total des veaux de mères laitières exportés. En 2014 avec 34 000 têtes les veaux L-V représentaient seulement 21,5% des exportations françaises.