Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 361 Mai 2024

Le manque de viande en Europe et le dynamisme des marchés méditerranéens ont soutenu les cours des jeunes bovins début 2024. Alors que les abattages sont en recul faute d’animaux disponibles à mettre en place, les prix sont stables à haussier dans les principaux pays producteurs.

Italie : cours élevés

En Italie, la faiblesse de l’offre liée à la baisse des envois de broutards français l’année dernière continue de soutenir les prix des jeunes bovins. Ainsi, en semaine 11, le mâle limousin Extra cotait 3,80 €/kg vif (+2% /2023 et +14% /2022), le mâle charolais Extra cotait 3,65 €/kg vif (+1% /2023 et +12% /2022) et le mâle charolais Prima Qualità 3,54 €/kg (+1% /2023 et +12% /2022). La femelle charolaise Extra atteignait pour sa part 3,54 €/kg vif (+3% /2023 et +12% /2022).

Faute de mises en place du fait de la chute des envois de broutards, les abattages italiens de jeunes bovins et génisses étaient en repli début 2024. Ainsi, en janvier, 62 000 jeunes bovins mâles ont été abattus en Italie d’après Anagrafe Zootecnica, en léger recul de -2% /2023 (et -7% /2022), et 48 000 génisses de 1 à 2 ans (-5% /2023 et -7% /2022). En cumul sur 2023, le recul s’établissait à -6% pour 1 350 000 têtes, mâles et femelles confondus.

Espagne : prix soutenus par la demande algérienne

La récente ouverture du marché algérien à la viande espagnole a soutenu les prix des JB en début d’année, compensant une demande intérieure relativement faible du fait de l’inflation. Ainsi, en semaine 10, le jeune bovin R cotait 5,13 €/kg éc, un niveau intermédiaire entre les deux années précédentes (-5% /2023 mais +6% /2022). La cotation du jeune bovin U s’établissait à 5,39 € /kg éc, très proche de sa valeur de 2023 (-1%) et en progression de +10% /2022. Ce dernier progresse également de +3% en quatre semaines, traduisant la demande bien présente pour les animaux les mieux conformés.

Allemagne : stabilisation de la cotation

En Allemagne, les cours des jeunes bovins était relativement stables après les hausses observées en fin d’année 2023. Ainsi, le jeune bovin R cotait 4,96 €/kg éc, en légère hausse (+3 cts) sur quatre semaines, proche de son niveau de 2023 (+1%) mais en recul par rapport au haut niveau de 2022 (-5%).

Pologne : cotation stable du fait d’une offre en recul

En Pologne, les abattages de jeunes bovins ont nettement reculé en 2023 faut de disponibilité en veaux à engraisser. En cumul sur l’année, 869 000 jeunes bovins ont été abattus en Pologne, en baisse de -2% /2023 (ou -18 000 têtes) et -8% /2022. En tonnage, cela représente 289 000 téc, soit -3% /2023 (ou -9 000 téc) et -7% /2022.