Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 338 Avril 2022 Mis en ligne le 20/04/2022

Le prix du veau mâle de type lait a stoppé sa hausse début mars, probablement du fait de l’emballement des coûts de production du veau gras. Malgré des naissances laitières stables en février, les exportations de veaux ont encore augmenté, avec des mises en place à l’engraissement maîtrisées en France, toutes filières confondues (veau, JB laitier, bœuf).

Les prix des veaux nourrissons sur un plateau depuis mi-mars

La cotation du veau mâle de type lait de 45-50 kg n’a pas progressé depuis la semaine 10. Elle s’est stabilisée à 82 €/tête en semaine 14 (+13 € /2021). La flambée du prix des ingrédients laitiers et des céréales depuis le début de l’année, nécessaires à l’engraissement des veaux, a freiné la hausse du cours du jeune veau.

Le prix du veau mâle type viande, qui était monté jusqu’à 215 €/tête en semaine 10, a reflué ensuite à 209 €/tête en semaine 14 (+19 € /2021).

Les naissances laitières stables en février stables

En février, 236 000 veaux de mère laitière sont nés, soit un effectif presque identique à 2021 (-0,5% ou -1 200 têtes), mais en recul de -3% /2020. Avec l’agrandissement des troupeaux, le pic des naissances laitières automnal s’émousse au fil des ans, au profit de naissances plus étalées tout au long de l’année.

Au 1er mars 2022, la baisse du cheptel laitier se poursuit. On comptait 3 484 000 vaches laitières, en recul de -1,5% /2021 et -3,4 % /2020.

Des exports encore croissante vers l’Espagne en février

Selon SPIE-BDNI, durant les semaines 5 à 8, 26 000 veaux ont été exportés de France, en hausse de +16% /2021 et +4% /2020. Sur les 11 premières semaines de l’année, 80 000 veaux ont été expédiés (+12% /2021 et 2020). Les parts de marché de la France dans les imports de veaux laitiers espagnols ont progressé depuis deux ans.

Vers des perturbations sur le marché espagnol ?

90% des veaux de mère laitière exportés de France sont dirigés vers l’Espagne. Ceux destinés à la péninsule sont en moyenne plus âgés et plus lourds (55-65 kg) que les veaux destinés à l’engraissement en France (45-50 kg).

Le prix du veau frison espagnol de moins d’un mois a résisté en mars et avril : il atteignait 108 €/tête en semaine 13 (+19% /2021 et 2020).

La cotation du JB espagnol avait fortement augmenté de la mi-janvier à la fin mars, les pays européens manquant tous de viande et le pourtour méditerranéen préparant le Ramadan. La guerre en Ukraine a entraîné une forte inflation en Espagne et la hausse des matières premières inquiète les engraisseurs espagnols.

Le 20 mars dernier, 400 000 agriculteurs ont manifesté à Madrid pour réclamer un allègement de leurs charges, tandis qu’une grève des transporteurs espagnols a entraîné une aide gouvernementale de 500 millions d’euros pour la reprise de leur activité. Les agriculteurs (toutes activités) estiment que leurs coûts de production ne sont plus couverts par le produit de leurs ventes depuis plusieurs semaines.