Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 344 Novembre 2022 Mise en ligne le 22/11/2022

La baisse saisonnière des cours du jeune veau laitier, liée au pic de naissances de l’automne, a été tardive mais est très marquée. La demande en France reste modérée en raison de mises en place prudentes dans les ateliers d’engraissement. Mais la demande espagnole se maintient malgré l’envolée des prix des matières premières. Les flux de veaux vers l’Espagne restent donc dynamiques.

Baisse saisonnière des cours

La cotation du veau mâle laitier de 45-50 kg a perdu 33 €/tête en 10 semaines pour tomber à 61 €/tête en semaine 40. Elle reste toutefois supérieure aux niveaux des années précédentes : +20% /2021 (+10 €) et +22% /2020 (+11 €). Celle du veau mâle type lait de 50-55 kg est tombée à 88 €/tête (+22% /2021 ou +16 € et +20 €/2020), soit une baisse de 28 centimes en 10 semaines. Le cours du veau mâle de type viande, croisé lait-viande ou mixte a suivi la même évolution et cotait 186 €/tête en semaine 40 (+19% ou +30 € /2021 et +31 € /2020).

La baisse saisonnière, liée à la hausse des disponibilités en jeunes veaux à l’automne, est relativement marquée cette année car les intégrateurs restent prudents dans leurs mises en place (lire l’article sur le marché du veau de boucherie).

Les naissances de veaux laitiers poursuivent leur repli

En France, 311 000 veaux sont nés de mère laitière au mois d’août, soit une baisse de -4,2% /2021. La baisse est légèrement moins forte si on ne tient compte que des veaux disponibles pour l’engraissement (mâles laitiers purs et croisés lait-lait, mâles et femelles croisés lait-viande), au nombre de 184 000 en août, soit -3,4% /2021.

La baisse des naissances résulte de la décapitalisation laitière qui est redevenue structurelle depuis 2015. Au1er septembre, le cheptel de vaches laitières était en recul de -2,2% /2021, le nombre de primipares ayant intégré les troupeaux étant en forte baisse (lire l’article sur les gros bovins en France).

Les engraisseurs espagnols restent acheteurs de veaux laitiers français

Selon SPIE-BDNI, 23 000 veaux laitiers de moins de deux mois ont été exportés sur les semaines 31 à 34 (août). C’est 6% de moins que l’an dernier, mais 27% de plus qu’en 2020. Sur les 3 semaines suivantes (35 à 37), 27 000 petits veaux ont été exportés (+8% /2021 et +29% /2020). Au total, 231 000 têtes ont quitté la France entre le 1er janvier et le 18 septembre, soit +8% /2021 et +16% /2020, à 90% vers l’Espagne.

Côté espagnol, le prix du veau frison de moins d’un mois s’est stabilisé à 129 €/tête en septembre (+23% /2021), témoignant de la demande toujours ferme des engraisseurs grâce à la bonne tenue du prix des JB et malgré la hausse des coûts de production (lire l’article sur les JB en Europe).