Les marchés des produits de l’élevage de ruminants N° 360 Avril 2024

La cotation baisse au Royaume-Uni

Le cours de l’agneau britannique reste sous pression, en raison de l’afflux d’agneaux dans les abattoirs. ROYAUME-UNI : Les abattages sont toujours très dynamiques et pèsent sur la cotation Dopés par de meilleures conditions climatiques qu’en 2018, les sorties...

La cotation française reste sous pression

Le cours de l’agneau français plonge face au manque de consommation, aux prix bas à l’import et à l’effondrement de la valorisation du 5ème quartier. Recul des abattages en mai À respectivement 318 000 têtes et 53 500 têtes en mai, les abattages français d’agneaux et...

Le cours français continue de baisser

Le manque de consommation, dans un contexte de fortes chaleurs, la pression des prix à l’import et la dégradation du marché des peaux pèsent sur la cotation de l’agneau français.

Les exports néozélandais chutent vers l’UE

Le dynamisme des achats chinois limite fortement les volumes de viande ovine néozélandaise expédiés vers le marché européen. Royaume-Uni : sursaut des abattages pour Pâques… Après une chute de 7% au 1er trimestre 2019, conséquence de la baisse des naissances en 2018,...

La cotation française continue de reculer

La progression de l’offre française et la hausse de la pression à l’import, dans un contexte de demande atone après Pâques, pèsent sur le cours de l’agneau. Sursaut des abattages d’agneaux en avril, en raison du décalage de Pâques Alors que le changement de date de...